lexique de l'assurance vie


assurance vie monosupport


Il s'agit de l'ancienne génération de contrats d'assurance vie parmi lesquels nous retrouvons les contrats AFER, GAIPARE et MACSF.
Ce sont des placements gérés de manière similaire pour tous les souscripteurs sur ce qu'on appelle le "fonds général" ou le "fonds en euros".

Les fonds en euros sont composés en majorité d'obligations des pays européens ou d'entreprises européennes (environ 85%) et le reste est placé en immobilier et en actions.
Cet ensemble offre une garantie aux souscripteurs : celle de ne jamais voir la valeur de leur placement baisser (garantie en capital), mais également celle de recevoir un minimum d'intérêts chaque année (effet cliquet).

assurance vie multisupports


Les contrats d'assurance vie multisupports peuvent être composés de fonds en euros et / ou d'Unités de Compte.

A l'intérieur d'un seul et même contrat d'assurance vie multisupports, nous pouvons trouver x% de fonds en euros (la moitié par exemple) et 3, 6 ou 10 Unités de Compte différentes (qui représentent l'autre moitié).

Les Unités de Compte sont des placements gérés de manière collective par une société de gestion. Il peut s'agir de :
SCPI (Immobilier "papier")
Fonds Obligations
Fonds Diversifiés
Fonds Actions
Fonds orientés sur les Pays Emergents (obligations ou actions)
Fonds orientés sur les matières premières (or, pétrole, agriculture, etc.)

Contrairement au fonds en euros, les Unités de Compte ne sont pas garanties en capital. Elles permettent en revanche de rechercher des rendements plus élevés sur le moyen/long terme. Un minimum de connaissance est indispensable pour réaliser des association de plusieurs Unités de Compte et ainsi diversifier efficacement son placement afin de limiter au maximum le risque de baisse.

Certaines banques ou sociétés de gestion se démarquent par leur capacité à bien gérer une ou plusieurs catégories d'investissements, mais "on ne peut pas être bons partout". D'où l'intérêt d'associer des Unités de Compte émanant de plusieurs établissements financiers afin de faire appel aux meilleurs de chaque catégorie.

Généralement, dans les contrats d'assurance vie proposés par les banques, seuls leurs fonds sont accessibles... c'est la raison pour laquelle nous conseillons de souscrire son contrat d'assurance vie par l'intermédiaire d'un cabinet de conseil en gestion de patrimoine indépendant qui dispose d'une palette très large de solutions financières.

assurance vie à capital garanti


Ce sont des contrats d'assurance vie qui garantissent de pouvoir récupérer, au minimum, le capital qu'on a investi.

Il faut être vigilant sur cette notion de garantie, qui peut être :

› "sous condition de" (dans ce cas ce n'est plus, par définition, un placement garanti)
› "au terme de" (entre-temps on peut avoir un valeur inférieure au montant investi)
› "à tout moment" (dans ce cas la garantie est totale, et seul le fonds en euros l'assure)

assurance vie à revenus garantis (variable annuities ou annuités variables)


Les variable annuities sont des contrats d'assurance vie de nouvelle génération. Ils sont présents en France depuis 2009.

Leur particularité est qu'ils offrent une visibilité très précise sur le revenu minimum garanti qu'on peut obtenir d'une somme d'argent donnée.

› on investi un capital
› ce capital évolue en fonction des Unités de Compte sélectionnées (progression minimum garantie de 2% par an)
› à partir d'un certain âge (par exemple 65 ans) on perçoit 4% par an de cette somme
› ces revenus sont garantis à vie et ne peuvent pas baisser (mais peuvent progresser)
› en cas de nécessité on peut récupérer la somme restante
› en cas de décès, cette somme restante est transmise aux bénéficiaires avec la fiscalité de l'assurance vie

Schéma expliquant la fiscalité en assurance vie


Vous investissez 100. Votre placement progresse jusqu'à 105. Vous décidez de retirer ces 5 d'intérêts.

Concrètement vous n'aurez pas une taxation portant sur 5, mais uniquement sur la part d'intérêts dans ces 5 comme l'illustre le schéma ci-dessous.
Cliquez pour agrandir l'image
La fiscalité s'applique sur 5/105ème de 5 c'est à dire sur 0,24.
Autrement dit, sur 5 euros retirés : 4,76 euros correspondent à du capital, et 0,24 à des intérêts.

Imposition en assurance vie


Vos intérêts de 0,24 euros seront taxés de manière dégressive selon l'ancienneté de votre contrat (peu importent les dates des versements) :

› moins de 4 ans : à 35% ou à l'impôt sur le revenu
› entre 4 et 8 ans : à 15% ou à l'impôt sur le revenu
› plus de 8 ans : à 7,5%, uniquement sur la part d'intérêts qui dépasse 4.600 euros pour une personne seule et 9.200 euros pour un couple

CSG en assurance vie (et prélèvements sociaux)


Depuis le 1er juillet 2012, la CSG (+CRDS et Prélèvements Sociaux) s'élève à 15,50%.

Elle est prélevée tous les ans sur les intérêts du fonds en euros (ou fonds général) de votre contrat d'assurance vie.

Elle s'applique uniquement lors des retraits sur les intérêts des Unités de Compte (fonds investis en actions, obligations, SCPI, etc.)

Taxation-décès en assurance vie


> Investissement avant 70 ans : en cas de décès, chaque bénéficiaire dispose d'un abattement de 152.500 euros sur les sommes reçues. Au-delà, un taux forfaitaire de 20% s'applique (qui passe à 25% pour la fraction dépassant 1.055.038 euros par bénéficiaire).

> Investissement après 70 ans : un abattement de 30.500 euros s'applique, il est global pour l'ensemble des bénéficiaires et porte sur les sommes investies dans le contrat d'assurance vie (et non sur le capital revalorisé transmis aux proches).


*taux brut avant application des prélèvements fiscaux en vigueur pour une souscription simple et un déclenchement des revenus à 65 ans